Hupster

Tous les jours, une question sur l’économie de la création et tous les mercredis une saga décryptée sur une entreprise qui cartonne 💡

image_author_Hupster_
Par Hupster
18 juin · 3 mn à lire
Partager cet article :

đź‘€ Comment Voodoo s'est remis en jeu

👉 Parfois il suffit d'un « reset » pour tout changer

🔎 Hello, on vous raconte la saga du plus grand éditeur de jeux pour smartphones (et il est 🇫🇷), un secteur où il faut maîtriser un gameplay changeant.

🕹️ Où l’on apprend que Voodoo a réussi à faire s’entendre un géant américain et chinois.

🧨 Au programme : 1 259 mots pour 6 minutes de lecture. Enjoy ! David.


C’est le genre de situation que les entrepreneurs redoutent tous. Imaginez, vous êtes devenu leader sur un créneau que vous avez défriché, que vous incarnez et dont vous avez la maîtrise économique et technologique. Et puis, un jour, les règles changent et vous devez vous réinventer à toute vitesse. C’est ce qui est arrivé à l’éditeur de jeux vidéo français Voodoo qui régnait en maître sur l’hypercasual gaming, un eldorado rendu aride par Apple notamment.

Dans ces cas-là, il faut être joueur dans l’âme pour être capable de se réinventer et ce n’est pas la première fois que la start-up doit changer ses plans. Avec succès. Ces derniers mois, Voodoo qui s’est déjà recentré sur des genres de jeux plus classiques, compte bien devenir celui grâce à qui les NFT (oui, ils sont toujours là) deviendront un outil de jeu pertinent et incontournable.

On vous raconte cette saga en trois séquences.

Au moins chez Vodoo, ya de la couleur ! // @VoodooAu moins chez Vodoo, ya de la couleur ! // @Voodoo

2012-2015 : un modèle qui se cherche

...